Printemps des Poètes d'Andernos-les-Bains
3 > 13 mars 2011
sur le thème :
d'infinis paysages

C O N T E - R E N D U

présentations par :

Jean-Paul Loubes

Kenneth White

Dominique Rousseau

Marquant une première participation de la Médiathèque d'Andernos au Printemps des Poètes, une exposition dite «d'infinis paysages» montre des textes manuscrits de Kenneth White sur des «papiers» gravés «d'empreintes» réalisées par Dominique Rousseau.
Le 3 mars, au cours du vernissage de l'exposition, Jean-Paul Loubes présente brièvement Kenneth White, sa vie, son oeuvre, sa démarche géopoétique. Dominique Rousseau, lui, nous parle de sa rencontre avec l'écrivain et de la genèse des oeuvres exposées.
Ce vernissage inaugurant le Printemps des Poètes d'Andernos-les-Bains, la Présidente de l'Université Populaire du Bassin d'Arcachon, organisatrice de la manifestation, présente le programme de la semaine à venir au maire Philippe Pérusat, aux responsables culturels de la municipalité, aux invités.


Lundi 7 mars, sous les lambris de la Maison Louis David le groupe de lecture «Bonne Nouvelle» est réuni pour la première répétition, en lecture théâtralisée, des saynètes spécialement écrites par Nadia Bourgeois sur le thème "d'infinis paysages". La découverte de ces textes est un moment de bonheur pour chacun et l'équipe ébauche joyeusement les mises en scènes. Celles-ci seront finalisées, avec le concours de l'auteur, en deux ateliers prévus dans la semaine avant la représentation, programmée pour samedi.

En fin de journée, le Collège André Lahaye offre sa propre participation au Printemps des Poètes : des élèves de 4ème disent et chantent Marcelle Delpastre, grande poète paysanne occitane.
La spontanéité des jeunes conteurs-chanteurs, mais aussi la qualité de leur prestation causent un émoi que le public n'oubliera pas de sitôt.
La projection d'un court-métrage sur la biographie de Marcelle Delpastre, riche en entretiens avec la poète, permet de découvrir l'étonnante personne qu'elle fut.
Cette évocation prend un tour plus intime quand une de ses proches amies, dont deux petites-filles étudient au collège, évoque le souvenir des moments partagés avec "La Marcelle", comme on appelait la poète dans son village limousin.
Après un tour de questions posées par l'assistance, les responsables de l'établissement invitent à partager une collation.

Mardi, étonnant après-midi en la Maison Louis David quand les "grands" de l'Ecole Maternelle Capsus avec les 5ème D du Collège André Lahaye récitent, en binômes, une série de textes qu'ils ont créés ensemble, au cours des mois passés.
Si cette collaboration entre diverses classes (d'âges et d'établissements) ne constitue pas une exception, la donner en spectacle est chose plus rare, posant d'ailleurs quelques problèmes techniques... ceux-ci ne refroidissent en rien l'enthousiasme des parents venus en nombre.
De cette suite poétique, dite "Mosaïque Africaine" a été réalisée (toujours en binômes) une version graphique qui sera exposée en fin de semaine.
Pour clore la session, des élèves de 6ème B montent sur le podium pour déclamer les textes qu'ils ont composés autour du thème “Petit tour du monde en 29 petits poèmes”.

Mercredi, quelques adultes profitent de l'atelier d'écriture mené par Dominique Paillard et Christine Barbé. Ils apprécient vivement de nouvelles approches et pratiques d'écriture.
Répondant à l'appel du Printemps des Poètes d'Andernos-les-Bains, les représentantes des associations de jumelage avec Largs et Nussloch viennent pour une répétition de textes sélectionnés, traduits et récités par leurs soins attentifs. Pour raison de santé, les hispanisants de Segorbe sont absents cette année. Espérant leur participation pour l'édition 2012, les organisateurs souhaitent y inviter aussi les groupes de langues italienne et russe...

Le jeudi est consacré à la répétition générale des saynètes de Nadia Bourgeois, puis à l'accrochage des créations poétiques réalisées par les enfants scolarisés dans notre ville (des maternelles au lycée) et les patients de l'Hippocampe (hôpital de jour). Ceci n'est pas une mince affaire : quelque 800 œuvres vont être exposées !
En soirée, petites mains et gros bras se retrouvent en la librairie Le Jardin des Lettres pour une soirée de lectures à voix haute sur des textes inspirés du thème d'Infinis Espaces : quelques
textes inédits et re-visite des grands anciens : Victor Hugo, Desnos, Kenneth White...

Vendredi matin, sur le marché public, distribution de poèmes à garnir les cabas des chalands.
L'après-midi , ouverture de l'exposition de poèmes, temps fort de la semaine : les enfants venus de tous les établissements convergent vers la maison communale Louis David, seuls ou accompagnés.
Chacun se hâte pour retrouver son oeuvre accrochée aux cimaises.
On se presse pour monter sur le podium, et y réciter les poèmes écrits en classe : ceux et celles des écoles primaires d'abord, puis les collégiens représentés par les élèves de Philippe Geneste qui enchaînent «laisses et haïku » puis «poètes à porte», textes qui ont intrigué autant que plu.
S'exprimer publiquement devant familles et camarades, passer de l'écriture à la déclamation, voila un beau final aux heures passées à la découverte de l'expression poétique !

Samedi c'est, dans le cadre de l'exposition, un après-midi de spectacles "non-stop" :

  • les comités de Jumelages présentent leurs traductions :
    • l'association English in Andernos avec des œuvres de Kenneth White ;
    • celle du Jumelage Andernos/Nussloch avec des textes de Heinrich Heine.
  • les stagiaires-comédiens donnent quelques saynètes humoristiques, provocantes et parfois graves de Nadia Bourgeois. Rires et applaudissements encouragent les liseurs ;
  • magnifique découverte pour le public andernosien : Le Voyage Intraordinaire conté par Cyril Puertolas, avec sa bicyclette, sa lanterne, son sac à dos, ses confidences, ses silences.
    Je me suis mis à chanter en marchant, comme ça, pour rien, pour me tenir compagnie et tenir compagnie au monde… Tenir compagnie… Comme ici, maintenant, nous nous tenons compagnie ”...
    Tout en douceur, le spectacle installe une respiration commune...
  • cette édition du Printemps des Poètes est close par les chanteurs et musiciens de l'association David Allègre (vouée au patrimoine maritime du Bassin d'Arcachon). Ils entonnent leurs Chants du Large entendus au Long des Quais.

R E M E R C I E M E N T S :

Aux élèves et enseignants des établissements scolaires et à leur foi en la poèsie.
Aux équipes municipales d'Andernos-les-Bains, à l'OTSI, à la Médiathèque, au maire Philippe Pérusat.
A la librairie salon-de-thé Le Jardin des Lettres.
A l'Association Animations Artisanat à Andernos (4 AS).
A
u Crédit Mutuel Sud-Ouest
Au Conseil Général de Gironde
A l'Association Nationale du Printemps des Poètes.
A l'Institut International de Géopoétique.
A l'association David Allègre.
A la Compagnie Kiroul.
A Nadia Bourgeois, écrivain et auteur.
A Dominique Paillard, écrivain public.
Aux bénévoles de l'Université Populaire du Bassin d'Arcachon et Val de l'Eyre.

haut de page

RETOUR

RETOUR Printemps des Poètes Andernos-les-Bains CG33

Université Populaire du Bassin d'Arcachon & Val de l'Eyre
76, bd. Charles de Gaulle - 33138 LANTON - France